Formulaire de recherche

Alerte à l'oxyde d’éthylène

Des compléments alimentaires distribués en pharmacie font partie des produits contaminés à retirer des rayons.

© adobestock_grimgram

C'est par le sésame que le scandale est arrivé... Début septembre 2020, les autorités sanitaires françaises ont été informées de la présence d'oxyde d’éthylène en quantité supérieure aux doses autorisées dans des lots de graines de sésame importées d'Inde. Les contrôles effectués en France à la suite de cette première alerte ont montré que le psyllium, l'amarante et différentes épices (curcuma, poivre...) étaient aussi concernées par ces taux problématiques, qu'ils proviennent d'Inde ou non.

Un cancérigène reconnu

L'oxyde d'éthylène est un gaz aux propriétés bactéricides et fongicides, qui est cependant classé comme « agent cancérogène et mutagène » par la réglementation européenne. Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), « il convient de limiter au maximum l’exposition des consommateurs à cette substance, un risque pouvant exister en cas de consommation de produit en contenant sur le long terme ». Son utilisation pour protéger les produits alimentaires est ainsi interdite en Europe depuis 2011.

Un retrait des rayons obligatoire

Des investigations ont donc été lancées et se poursuivent actuellement au niveau européen pour identifier l’origine de cette contamination. En attendant, par mesure de précaution, les autorités sanitaires françaises ont décidé de mesures de retrait/rappel des produits contaminés. Les services de la DGCCRF veillent à leur mise en œuvre et la liste des produits retirés du marché est régulièrement mise à jour. Dans sa version disponible en ligne le 17 juin, elle comprend un peu plus de quinze compléments alimentaires notamment disponibles en pharmacie, rassemblés dans la catégorie « autres types de produits ». Ces derniers doivent être éliminés des rayons et les patients sont même appelés à rapporter pour remboursement ceux qu'ils auraient achetés.

Par Alexandra Chopard

18 Juin 2021

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés