Formulaire de recherche

Désaccord économique

Les négociations conventionnelles avec l’Assurance maladie bloquent pour le moment sur le volet financier.

adobestock_miha creative

Depuis deux mois, les syndicats d’officinaux et l’Assurance maladie planchent sur une nouvelle convention. Aux réunions hebdomadaires des groupes de travail s’ajoutent les séances de négociations à proprement parler dont la dernière en date s’est déroulée le 18 janvier. Comme l’explique Philippe Besset dans son live du vendredi 21 janvier, le volet prévention et actes des pharmacien, « extrêmement ambitieux et volontaire », avance bien. En revanche, les discussions achoppent pour le moment en ce qui concerne « l’économie de la dispensation et la sauvegarde du réseau de proximité tel que nous l’entendions », indique le président de la FSPF.

Une question à trancher

Les deux parties semblent donc loin d’un accord, alors que le temps presse. Si les partenaires conventionnels veulent signer une nouvelle convention avec l’actuel gouvernement, soit avant l’élection présidentielle, les négociations doivent aboutir le 15 février au plus tard. Dans le cas contraire, les discussions ne reprendront qu’en septembre prochain. Dans ce contexte, Philippe Besset annonce qu’il réunira le conseil d’administration de la FSPF mercredi 26 janvier pour savoir « si nous prenons tout ce que nous apporte cette convention en termes de prévention et de nouveaux actes dans un premier temps », tout en prévoyant d’ores et déjà de discuter dans un second temps des aspects économiques et de sauvegarde du réseau. Le président de la FSPF précise qu’il travaille sur ce sujet avec les représentants de l’Uspo et qu’ils se sont entendus pour apporter une position commune de la profession au directeur général de l’Assurance maladie.

Par Christophe Micas

21 Janvier 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés