Formulaire de recherche

Les patients conquis par la vaccination à l'officine

Les Français vaccinés par leurs pharmaciens contre la Covid-19 plébiscitent ce service.

© adobestock_franz massard

Les résultats de l’étude PharmaCoVax, lancée en mars 2021 par la So­ciété française des sciences pharmaceutiques of­fi­ci­nales (SFSPO), viennent d’être dévoilés dans un article de la revue Vaccines. Pour mémoire, il s’agissait de proposer aux patients venus se faire vacciner contre la Covid-19 un questionnaire, ce dernier permettant de savoir si la personne était familière avec la vaccination en pharmacie et quel regard elle portait sur ce service. Ce sont 442 pharmacies qui ont participé à l’enquête entre le 16 mars et le 30 juin 2021, faisant remonter 5 733 questionnaires exploitables.

Une adhésion totale

À la lecture des résultats, l’enthousiasme est de mise ! Plus de 98 % des personnes interrogées sont d’accord pour affirmer que « la possibilité de se faire vacciner en pharmacie rend la vaccination anti-Covid plus accessible », que « la prise de rendez-vous pour la vaccination chez [leur] pharmacien était simple », ou qu’elles ont « confiance en [leur] pharmacien pour [se] faire vacciner contre la Covid-19 ». On y apprend également que près des trois quarts des répondants (74,1 %) ont vu leur opinion concernant les pharmaciens s’améliorer durant la pandémie, sachant que certaines des personnes n’ayant pas répondu ou ayant affirmé ne pas être en accord avec cette affirmation l’ont fait parce qu’ils avaient déjà une bonne opinion de la profession avant la crise sanitaire. 
Menée en partenariat avec la FSPF mais aussi l’Ordre des pharmaciens et le Collège des pharmaciens, conseillers et maîtres de stage notamment, cette étude met donc en évidence une très large satisfaction des patients vaccinés à l’officine contre la Covid. Elle fournit également un indice quant à l'intérêt des Français pour un élargissement de l'offre vaccinale : 97,4 % des personnes interrogées estiment les pharmaciens compétents pour réaliser d’autres injections, telles que celles des rappels contre le tétanos. Un score qui présage une large adhésion aux nouvelles missions officinales en matière de vaccination des plus de 16 ans entérinées dans la nouvelle convention et qui devraient entrer en vigueur en fin d’année 2022.

Par Alexandra Chopard

15 Avril 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés