Formulaire de recherche

L'Ordre réfléchit à des vitrines « santé publique »

À quelle solution recourez-vous pour constituer vos vitrines ? « Un confrère peut faire ses vitrines lui-même, faire appel à un laboratoire... La question est : a-t-il une alternative “santé publique” pour sa communication vitrine, par exemple sur la vaccination ou l'arrêt du tabac ? », a avancé Isabelle Adenot, présidente de l'Ordre des pharmaciens, lors de la présentation de ses vœux à la presse, le 13 janvier. Une réflexion tenue dans la foulée de la campagne de communication « On a tous une pharmacie dans sa vie », lancée deux jours plus tôt, et qui comporte des vitrophanies « totales » – sur toute la surface de la vitrine –, que « 200 pharmacies » auraient déjà mises en place. Quant aux vitrines « santé publique », « c'est une possibilité à laquelle nous réfléchissons, non tranchée. Nous la proposerons aux confrères et ils décideront si nous devons en développer. Il y aura des groupes de travail et tout sera évalué financièrement et techniquement », précise Isabelle Adenot. Par ailleurs, vous avez jusqu'au 22 janvier pour répondre à la consultation lancée par l'Ordre sur la communication des pharmacies.

Par Laurent Simon

14 Janvier 2016

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés