Formulaire de recherche

Bataille rangée contre la GMS

Après avoir assigné en justice le groupe E.Leclerc, l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) a maintenant décidé de s’attaquer à Intermarché. 

© adobestock_alphaspirit

Depuis sa création, l’UDGPO a gagné plusieurs combats juridiques contre E.Leclerc. La dernière victoire, remportée en décembre 2021, a fait condamner l’enseigne pour publicité mensongère. Celle-ci prétendait en effet qu’à chacun de ses espaces de parapharmacie était assigné un docteur en pharmacie, ce qui n’était pas le cas. Pour le président de l’UDGPO Laurent Filoche, « ce jugement permet de lancer une action de groupe. Ainsi, toute pharmacie se trouvant à proximité d’une parapharmacie E.Leclerc peut demander réparation pour le préjudice moral et économique. »

Après E.Leclerc, Intermarché

Forte de ce succès, l’UDGPO entame désormais une nouvelle bataille en s’attaquant à une autre enseigne de la grande distribution, Intermarché. Au centre de l’affrontement, l’arrêté qui stipule qu’il est interdit de faire de la publicité pour les autotests Covid en dehors des pharmacies. Cette décision implique, pour l’UDGPO, que la grande distribution n’avait pas non plus le droit de faire de la publicité en dehors de ses magasins pendant la période où elle a été autorisée à vendre ces dispositifs. Or Intermarché a fait de la promotion « sur les réseaux sociaux, en radio, dans la presse… », s’insurge Laurent Filoche. Face à la puissance de frappe de la GMS, les groupements sont donc bien décidés à ne rien laisser passer. 

Par Claire Grevot

4 Mars 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés