Formulaire de recherche

Blister cherche recyclage

Adelphe, dont la mission est de réduire l’empreinte environnementale des emballages, accompagne les laboratoires sur la question du blister et de sa recyclabilité.

© adobestock_Quils

Composé de PVC et d’aluminium, le blister est très efficace pour protéger les médicaments des chocs et de l’humidité. Mais sa composition complexe le rend incompatible avec les filières de recyclage et de valorisation énergétique. Comment améliorer la fin de vie de cet emballage incontournable du secteur pharmaceutique ? C’est la question – et le défi – sur lesquels travaillent les 40 participants réunis par Adelphe, une filiale de l’entreprise de recyclage Citéo : laboratoires, organisations professionnelles, producteurs d’emballage...

Des alternatives au PVC

Pour ce groupe de travail, il s’agit de réfléchir aux alternatives possibles au PVC et d’identifier des solutions d’éco-conception qui favorisent la recyclabilité, tout en répondant aux contraintes réglementaires et aux enjeux sanitaires. Une étude sur la dispensation à l’unité des médicaments a, parallèlement, été lancée. Adelphe envisage en effet de travailler sur les moyens d’associer dispensation à l’unité et emballage recyclable. Un travail qui va dans le sens de la loi Anti-gaspillage pour une économie circulaire (Agec) qui prévoit la délivrance par les officines de certains médicaments à l’unité afin, notamment, d’en éviter le gaspillage.

Par Claire Grevot

4 Février 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés