Formulaire de recherche

La fin de vie enseignée aux pharmaciens

La profession n'a pas été oubliée dans la loi Claeys-Léonetti.

La « loi créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie » ou loi Claeys-Léonetti, qui permet notamment à un patient d'exiger une sédation profonde et continue en phase terminale, a paru hier au Journal officiel. Ce court texte – 14 articles – avait été définitivement adopté le 27 janvier après un an de débats au Parlement. Il prévoit notamment un enseignement sur les soins palliatifs dans la formation initiale et continue des pharmaciens, au même titre que les infirmiers, les aides-soignants, les aides à domicile ou les psychologues cliniciens, ainsi que la possibilité de mettre en œuvre la sédation au domicile du patient.

Par Anne-Laure Mercier

4 Février 2016

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés